A courber les épaules

A courber les épaules

L’obstacle est dans le bois en choc irrémédiable
On dirait que de l’eau tombe de mes iris
Tu as comme un sourire amour à mon supplice
Et si j’étais Jésus toi tu serais le diable

J’ai dans ma cicatrice une blessure instable
Que je gratte à plaisir au pus couleur réglisse
Appelez-moi Madame avec un appendice
Et venez m’achever pour être charitable

Je veux vos ailes à vous pour seule protection
Quand je suis dans la boue qui me retient au sol
Voilà ce que je dis dans ma masturbation

J’arrache ma poitrine en un si long soupir
Et j’ai en cicatrice une corde à mon col
Sans pouvoir dans mes vers arriver à rien dire

  • Vues2247
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Trémière 3 ans Il y a

    Joli soir Typique,

    Bien senti et relaté cet Adieu !

    IL faut arriver à écrire cela et ce n’est pas donné à tout le monde !

    • Auteur
      Typique 3 ans Il y a

      ça c’est gentil, merci

  2. Trémière 3 ans Il y a

    J’ajoute Vote, étoiles et un petit sourire triste ……………….

    pourtant la vie est ainsi !

    poétiquement

    Rose ***

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

justo diam vulputate, Sed Praesent consequat. ante. venenatis,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?