A califourchettee sur un tire-bouchon

La mouche chantait comme une cass’role,
était encore un peu pompette,
ne tenait plus sur ses guibolles,
n’avait pas l’air dans son assiette.

La veille avec la vieille abeille
elle était restée en carafe
pendant la nuit dans une bouteille,
était sortie complèt’ment paf.

Elle n’avait jamais eu de bol,
s’était souvent pris des gamelles,
son frère se moquait de sa fiole
quand elle avait un coup dans l’aile.

Mais en titubant ce matin
elle avait mis les pieds dans l’plat
en faisant tomber son frangin
dans une timbale de sangria .

Il était trempé comme une soupe,
ses poils empestaient la vinasse,
son estomac faisait des gloups,
je crois qu’il avait bu la tasse.

  • Vues2364
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Zaza_Dabord 2 ans Il y a

    C’est ri-goulot 🙂

  2. Mireille Masson 2 ans Il y a

    çà m’arrangerait que les mouches soient pompettes dans les bouteilles !
    Qu’est-ce qu’il y a comme mouches !
    Amusant, comme d’habitude, merci

  3. CARLAME 2 ans Il y a

    Belle trouvaille !
    vous avez la plume amusante !
    bravo
    carlame

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Phasellus ut felis dapibus vulputate, consectetur justo Praesent leo. lectus ultricies diam

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account