– 18 –

– 18 –

Dernier poème en hommage aux soldats de la guerre 14-18.

__________________________

A Jean,
Gueule cassée
A l’existence fracassée,
Lavée au détergeant.

A Pierre,
Ivre d’avoir vécu
L’horreur invaincue
Accrochée au corps comme du lierre.

A Rose,
Veuve défleurie
Dont l’amour dépéri
Peu à peu se nécrose.

A Germain,
Parti jeune, revenu vieux,
Le cœur rendu pluvieux,
Au passé sans lendemains.

Aux blessés et mutilés,
A ceux qui ont subi de la guerre les revers,
A ceux qui ont augmenté l’hécatombe,
A ceux qui savent que rien ne les épargne,

Aux gens qui s’en sont allés,
Aux pierres qui jalonnent les pré verts,
Aux roses qui ornent les tombes,
Aux cousins Germains qui les accompagnent.

  • Vues1512
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. Gabrielle 4 ans Il y a

    c’est un très bel hommage, non il ne faut pas les oublier même si c’est le passé, un passé dépassé mais toujours présent
    merci de ce beau partage
    v*
    @micalement

  2. REVEPOURPRE 4 ans Il y a

    c’est un terrible passé

    et nous avons tous le devoir de mémoire

    bon après-midi

    RP

  3. Paisansage 4 ans Il y a

    https://youtu.be/shBxm5x6QTs
    Respect.
    Amicalement,
    J-F

  4. Auteur
    gabriel-desanges 4 ans Il y a

    Merci Gabrielle, Revepourpre, Paisansage,
    oui, nous devons nous souvenir de ceux qui sont tombés pour que l’on reste debout.

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero et, sem, Lorem luctus risus felis neque. ipsum suscipit mattis commodo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?