Je ne sais pas qui tu es,
Ne cherche pas qui je suis.
Je ne trouve pas mon être,
Je suis perdu dans ton esprit.
Je ne suis plus ce que j’ai,
Tout sauf celle que je suis.

Suis-je loin à un mètre ?
Proche de disparaître.
Je suis derrière mon hêtre,
Une âme lointaine pour naître.

L’amour universel,
Sans toi, rien d’éternel.
La sagesse immortelle,
Brise la vie cruelle.

Réside dans le ciel,
Colombe aux douces ailes,
Libéré(e) des mortels,
Toujours brillante et belle,
Mon âme-étoile, je t’aime !

  • Vues1441
  • Évaluations12345
3 Commentaires
  1. REVEPOURPRE 2 mois Il y a

    on ne peut que s’incliner

    et condamner avec une puissance inouie ce terrible massacre d’innocents!!!

    mais ces lâches recommenceront!!!

    très beau poème!!

    bonne nuit

    RP

  2. Balmain 2 mois Il y a

    pas de commentaires, que veux tu !!! tu as toujours cherché ces thèmes d’actualité pour attirer l’attention et bien non les gens aiment une autre poésie..

    et en plus tu te commentes c’est une honte ou plutôt c est mesquin..

    • Auteur
      ADurand 2 mois Il y a

      Y-a-t il malentendu ? On s’adresse à moi ? Euh parce que…je ne comprends pas ton commentaire. J’ai écrit ce poème y a 1 an…

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

e4386ee87839880c059a65295c698a52JJJJJJJJJJ
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?