Poèmes publiés par les membres

Mon Européenne…. De Kentucky Métropolitains +auchlorophyles+

C sur ils se y il est, au dehors et parles les passions volage, les raisons sociales, il se dépose un camouflages, un look d’ouvrages, ptet qu’elles serait excusez, alors patientez, dedans les remets reculé, dma main trop gauche, et courtes, un gribouillis aux litières de corbeilles, un frisson bloquant mon exprimé lexique, sous la nuit soir s’évapore tu un […]

Liebkuchen

Et depuis, Je sillonne les paysages qui se ruent à travers nous,  Mes doutes et mes peurs aussi, À la lueur de ces regards, Et de ces rêves inconnus, lovés au coeur de nos paumes, Le Soleil luit, Sur le lit de nos cils, Et la folie gagne mon fond, en silence À l’aube de mes perceptions, Pardonnes-moi, J’ai le […]

Mon frère

 Mon frère Regarde moi Je suis toujours le mêmeJe suis toujours le frère , l’ami , le compagnon qui était là quand tous étaient contre toi Regarde moiSouviens toi des promesses que l’on s’était faites Souviens toi C’était nous contre le mondeNe pleure plus Je suis toujours le même Regarde moiNe tiens pas compte de tous ces artifices Je suis […]

Jsi dgenmnix, du recueilispoétiques1%bd fiction_metrage

Hello piusze wauhglTWelWills, Ciscicsius autesrnpoggumbam sur pentagramme d’aquarelle, c yies ifoxies gentlies an feuillan lite defullds seduily e houtsritez au l’ego cartes de flexible adhérents d auteur d’adéquation, cdkqz case de carreaux maked, hélico flair un nôtres soon map mak à road walts un idyl de praguaitiennes, au jardin d’”dmotidf yacht de forêts d’art contemporain plancher dsai des grit colone […]

La famine en fleur

  La famine en fleur Je ne risque plus rien. Je ne ressemble plus à une femme, juste à un bouquet de brindilles échoué dans la poussière et le vent. Je n’ai plus de lait et les grands yeux de mon fils n’y peuvent rien, il n’a même plus la force de fermer la bouche, les mouches le savent bien, […]

Le songe du chat.

  Dans les bras de Morphée, je rêve de souris, de rongeurs à bouffer, et surtout pas de Petit-gris. Bizarrement, dans mes narines, une odeur d’ail et de persil, agace tous mes sens subtils, il me faut vite de l’aspirine. Dans mon panier, je ronronne, je fais un songe où j’espionne, comme une petite lionne, la souris qui stationne, devant […]

Et d’espoir chaque nuit…

Et d’espoir chaque tantôt, et notre réel soir concernant le lieu de départ du comité de pilotage, c avec recul indecline, que les tresor, se poursuit eau de pliages sur l’emotif équinoxe et longue touchante de sa lettre recommandée, une briyance audiovisuelle, pastels superbes aube d’élasticité, sur les mines sur levé, sur un bâton de feuillages, né digitherbe, pellicule du […]

Je n’aurai pas les mots justes

  Je n’aurai pas les mots justes Je t’ai aimé de tout mon coeur , Dieu seul sait que je t’ai aimé plus que ma vie. Je pourrais te dire je t’aime des heures et des heures , Mais je vois bien dans ton regard que c’est fini. J’ai prié le ciel , Oui j’ai prié jour et nuit , […]

MARINE

Là-bas contre la digue où chassent des sirènes Entre des eaux mêlées que des rochers promènent Un phare balayé soit d’embrun soit d’écume Arrache nébuleux le néant de la brume . D’un sillon galopant il racle la marée Accrochant dans sa course un instant amarrée L’onde d’un esquif ondulante et fluette Bousculant l’horizon chaque fois plus secrète . Et seule […]

Le périphérique de l’au-delà

Le périphérique de l’au-delà Dans toute la maison Il y a une odeur de couscous qui promène ses épices avec nonchalance Je crois que mon voisin doit la sentir au travers des murs, ils sont si transparents. j’ai onze ans et je n’ai pas les mots. Je vais souvent à l’école mais elle est plus triste que le béton, elle […]

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elit. leo. libero. vulputate, dictum mattis ipsum

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account