La parole, une histoire d’eau

Une mer de lapis-lazuli
S’étend au-delà de l’horizon
Elle submerge bien des navires
Coulés par la faute de l’autan
Bien des tragédies sont étouffées
Sous la masse des flots somnolents
Le sourire des mots ramollis
Se déploie sur sa langue à foison
Il plonge les pensées qui chavirent
Dans l’impensable mal dégoûtant
Bien des chipies se sont esclaffées
Aux candeurs des gens nonchalants

Sous les cumulonimbus affreux
L’onde s’agite grandement
Les coup de boutoir d’une bourrasque
Sont la géhenne des lames grises
Perlant l’écume de la colère
Elles clamsent au bruit du ressac
Sous un état d’esprit désastreux
Le verbe se décline en tourments
Les harangues entraînant les frasques
Remuent les vagues de l’homme en crise
Sur la lame des mots il galère
Et meurt dans les cœurs en cul-de-sac

La vaste étendue céruléenne
Embrassée par un vent doux clapote
Le joyeux frisson des eaux salées
Réconforte les amers sanglots
Se déversant des infortunés
Dans ces eaux bercées par l’alizé
Femme vos lèvres arachnéennes
Frémissent sur mon âme en compote
Votre voix doucement emballée
Dans une affection coulant à flots
Articule l’amour emmené
Par une rivière de baisers

  • Vues162
  • Évaluations12345
0 Commentaires
  1. Photo du profil de jepoetesse
    jepoetesse 8 mois Il y a

    La parole, une histoire d’eau

    J’apporte ma goutte pour la vague
    Mon âme surfe jusqu’à la septième lame
    Le silence des flots divague
    Et moi je rame pour aiguiser mon calame.

    Merci pour le partage de votre écrit.
    Votre plume donne la voix à tous ses cris de l’océan sonore.

    Amitiés
    Jepoétesse

Laisser une réponse

©2017 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

0171e4d80b85e1d511a8eb7d6188ce18ooooooooooo
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account