La folie des grandeurs

La folie des grandeurs

Dans la folie des grandeurs… J’enfouis tout mon cœur
Qu’ importe ce qui m’ en coûte
Je ne crains aucune banqueroute
Peu m’importe si on me crie garde
Je m’en fous moi, je m’évade
Car je devine que la vie deviendra fade…
À l’aube de mes évidences… À l’aube de mes analyses
La fameuse période des cheveux gris
Quand la soif de décompensation en devient chronique
Ce fameux soir ou le labyrinthe est si trompeur
Que la peur de s’être perdu, n’en n’est qu’un leurre
Que tes mains sur les miennes en deviennent délice
À en prendre de la chair-là ou les mauvaises graisses s’y loge
Pour que puissent sans crainte tombée les doutes sur l’obscurité
Vive la grandeur dans la folie, surtout quand c’est celle de l’âme
celle qui te permet de vibrer à t en décoller la plèvre
Celle qui fait de la vie une géante de l inépuisable
. allégresse ressenti jusqu’à l étonnement
D’être  vivant
Ha la folie des grandeurs…une folie si majeur

 

  • Vues61
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2017 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

211399c61560db50711ead5d0e8903ddx
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account